Hémangiome choroïdien

Hémangiome choroïdien2019-01-03T12:15:23+00:00

Les hémangiomes de la choroïde sont des hamartomes (tumeurs bénignes) vasculaires en général isolés, touchant plus souvent les hommes.
Ils sont localisés de préférence dans la choroïde rétro-équatoriale et particulièrement dans la région maculaire.

Symptômes :

Baisse d’acuité visuelle, déformations (métamorphopsies). Les symptômes sont liés à la formation d’un décollement séreux rétinien, d’altérations de l’épithélium pigmenté et/ou d’un œdème maculaire.

Bilan :

Examen du fond d’œil/rétinophoto : Lésion plus au tumorale orangée
Angiofluorographie : hyerfluorescence hétérogème aspécifique
Angio-ICG : permet d’obtenir des images caractéristiques avec une bonne visualisation des vaisseaux nourriciers, une hyperfluorescence diffuse et marquée suivie d’une hypofluorescence aux temps tardifs par évacuation de l’indocyanine.

image002

Angiofluorographie


ICG : Perfusion intense au début et lavage du colorant à la fin

ICG : Perfusion intense au début et lavage du colorant à la fin

 

OCT

OCT

 

Après traitement par PDT

Après traitement par PDT

 

Traitement :

Divers traitements ont été proposés, le but étant d’une part d’obtenir la réapplication du décollement séreux rétinien et d’autre part de limiter l’évolution des altérations de l’EP dans l’aire maculaire compromettant le pronostic visuel. Le traitement classique est la protonthérapie à faible dose qui permet une réapplication du décollement rétinien exsudatif même important , il permet aussi une diminution de la masse tumorale et limite les altérations de l’EP. Les complications sont essentiellement représentées par les rétinopathies et neuropathies radiques.

Depuis quelques années, la photothérapie dynamique (PDT) a tendance à s’imposer comme le traitement de première intention. Elle permet une réapplication rétinienne ainsi qu’une diminution du volume tumoral. Une seule séance thérapeutique suffit dans la grande majorité des cas. Les complications sont rares en dehors des remaniements pigmentaires parfois observés. L’évolution peut se faire vers la fibrose à la surface de la tumeur.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour réaliser des statistiques de visites. Ok