Physiologie du corps vitré, corps flottants et déchirure de la rétine

Physiologie du corps vitré, corps flottants et déchirure de la rétine2015-04-09T14:40:50+00:00

Composition et architecture du vitré :

Le gel vitréen est composé de 98% d’eau, des protéines collagènes et non collagènes et de l’acide hyaluronique. L’état du gel vitréen dépend d’un réseau étendu de fibrilles de collagène très longues qui ont un trajet antéro-postérieur au centre et en périphérie.

Les adhérences vitréennes les plus fortes se situent au niveau de la base du vitré, de la papille optique, de la macula et des vaisseaux rétiniens.

Vieillissement du vitré :

Après l’âge de 45-50 ans, le volume du gel diminue tandis que le vitré liquide augmente. La liquéfaction vitréenne débute au centre de la cavité. Au niveau du pôle postérieur, l’adhérence entre le vitré et la rétine diminue.

Décollement postérieur du vitré:

Le décollement postérieur du vitré est la conséquence des modifications liées au vieillissement du vitré. Il s’agit d’une séparation entre le vitré postérieur et la rétine. Le décollement postérieur du vitré peut être partiel ou total jusqu’à la base du vitré. Après 80 ans, le décollement postérieur du vitré est présent dans 70% des cas, il se produit plus tôt chez les myopes et après chirurgie de la cataracte.

 

Décollement postérieur du vitré

Décollement postérieur du vitré

La plainte la plus fréquente en cas de décollement postérieur du vitré est la sensation de corps flottants causée par la condensation des fibres vitréennes qui provoque une dispersion de la lumière et des ombres sur la rétine (filaments, mouches…).

pour aller plus loin : Nouvelles approches et classification des pathologies de l’interface vitréo-maculaire

Quelques cas de corps flottants :

image003

image005

image007

 

Un autre symptôme fréquent est la perception de flashs lumineux liés à des tractions vitréo-rétiniennes qui peuvent être à l’origine de déchirures de la rétine.
Le décollement postérieur du vitré s’accompagne d’une hémorragie vitréenne dans 15% des cas environ.

Déchirure rétinienne :

Localisée le plus souvent au niveau de la périphérie rétinienne, la déchirure rétinienne est secondaire à une traction du corps vitré sur la rétine. Les déchirures apparaissent plus volontiers au sein de zones de fragilité de la rétine périphériques.

Les symptômes sont ceux du décollement postérieur du vitré. On peut retenir que la survenue de flashs lumineux suivie de corps flottants ou d’aggravation des corps flottants préexistants est suspect et doit inciter à la réalisation d’un examen du fond d’oeil.

La déchirure peut se compliquer secondairement d’un décollement de rétine. Cette complication peut être évitée si la déchirure est rapidement traitée par laser. Le laser, réalisé en consultation permet de générer une cicatrice solide autour de la déchirure. Lorsque la rétine a commencé à se décoller, le traitement ne peut être que chirurgical.

Une prévention du risque de décollement de rétine peut être réalisée par traitement laser autour des lésions fragiles, recherchée systématiquement en cas de symptômes vitréens ou en cas de risque évident : myopie forte, antécédent de décollement de rétine sur un œil ou antécédent familiaux suspects.

 

Déchirure rétinienne périphérique

Déchirure rétinienne périphérique

 

Après barrage par photocoagulation au laser multipoints

Après barrage par photocoagulation au laser multipoints

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour réaliser des statistiques de visites. Ok